Accueil > Ressources pédagogiques > Education musicale > Pratiques d’écoute > Pédagogie de l’écoute > Une démarche d’écoute musicale en classe

Une démarche d’écoute musicale en classe

jeudi 3 mars 2016, par CPD Education musicale.

Des propositions pour préparer et mettre en oeuvre l’écoute d’une oeuvre musicale en classe.

UNEMARCHE DE PRATIQUE D’ÉCOUTE EN CLASSE

A. Préparer la séance d’écoute

I. Choisir, écouter l’extrait que l’on souhaite proposer

II. Identifier un élément sonore remarquable
C’est-à-dire un élément sonore qui « saute à l’oreille » et qui serait le support d’apprentissage en classe.
Par exemple :
• un instrument
• une voix
• un son particulier
• une phrase musicale
• une forme couplet/refrain
• une répétition
• une imitation
• des variations de tempo (lent/rapide)
• des oppositions d’intensité (fort/faible – crescendo/decrescendo)
• des oppositions de hauteur (grave/aigu – montée/descente)
• un rythme particulier…

III. A partir de cet élément sonore, définir un objectif d’apprentissage
Cet objectif peut simplement viser le repérage d’un élément sonore.
Par exemple :
• Découvrir un instrument particulier
• Repérer le thème principal
• Repérer le refrain dans une chanson

Il peut aussi aller plus loin et viser le réinvestissement de l’élément repéré dans une production musicale :
• Repérer et réaliser un crescendo
• Repérer et reproduire une formule rythmique récurrente

IV. Trouver une consigne d’écoute à donner aux élèves
Cette consigne doit permettre aux élèves de cibler leur attention sur l’élément sonore choisi sans pour autant leur dévoiler l’élément en question.
Par exemple :
• Entendez-vous quelque chose qui se répète ?
• Pouvez-vous repérer une mélodie que vous pourriez chantonner ?
• Y-at-il un instrument qu’on entend fréquemment ?
• Marcher sur la musique
• Lever la main quand on entend…


V. Identifier des activités de production visant cet objectif qui pourraient être réalisées.
Par exemple :
• Marcher sur la pulsation
• Frapper un rythme
• Chanter le thème principal
• Utiliser un ostinato rythmique simple pour accompagner une chanson

B. Prévoir le matériel :

• Des grandes affiches,
• Des feutres de couleur
• Un lecteur CD, lecteur de clé usb
• Un vidéo-projecteur ou un TNI
• Des partitions (même si on n’est pas musicien)
• Le(s) CD, la clé usb avec les sons
• D’éventuelles vidéos de l’orchestre en train de jouer l’œuvre
• Vidéos et documents complémentaires
• Le Livre support …

C. Mettre en œuvre une démarche invitant les élèves dans une réflexion active

I. Mise en contexte : l’écoute libre

« Voici un extrait que j’ai choisi (ou qu’un élève a apporté ou qui va apporter des connaissances par rapport au thème qu’on étudie…), écoutez-le ».
Laisser écouter le court extrait (1’ 30 environ) une fois, en entier.

Mise en commun, échanges :
« Qu’avez-vous envie de dire par rapport à cela ? »
Accueillir toutes les réponses. Deux catégories se distinguent :
• les remarques qui relèvent de l’imaginaire, d’un ressenti personnel et individuel (ça m’a fait penser à…). Celles-ci amèneront les élèves à constater la diversité, et donc la relativité, des ressentis possibles à partir d’un même extrait.
• les remarques qui relèvent d’une description de la musique (nom d’instruments, intensité, vitesse, etc...).
Ce sont ces dernières qui seront reprises pour être vérifiées, approfondies et deviendront des sources d’apprentissage. Une seule sera choisie pour la présente séance. Les autres peuvent être relevées pour faire l’objet de séances ultérieures.

II. Repérage de l’élément sonore
Proposer une nouvelle écoute avec une consigne qui permettra aux élèves de repérer l’élément sonore choisi.
Si quelques élèves l’avaient découvert auparavant, rebondir sur leur proposition afin de le faire repérer à l’ensemble du groupe.

III. Questionnement
L’enseignant pose une ou plusieurs questions qui vont permettre de mettre en évidence l’intérêt musical de cet élément sonore. Elles peuvent porter sur ses caractéristiques, sa place dans l’œuvre, sa signification et son rôle éventuels, l’intention du compositeur… selon l’élément choisi.
Exemples :
• Pourquoi la ritournelle de Papageno attire-t-elle les oiseaux ?
• Comment le compositeur s’y prend-il pour diminuer progressivement l’intensité de la musique ?
• Comment tel instrument est-il mis en valeur ?
Les élèves émettent des hypothèses.

IV. Recherche et validation de réponses
Pour valider ou non ces hypothèses, les élèves devront réécouter la musique mais pourront également :
• visionner l’extrait
• regarder la partition
• lire la pochette du CD, la biographie du compositeur…
• comparer deux extraits
• coder l’extrait écouté
• chanter le thème
• frapper le rythme, la pulsation
• se déplacer…

V. Réinvestissement éventuel
Les compétences développées peuvent être réinvesties dans des activités de productions vocales ou instrumentales. Par exemple :
• Après avoir écouté et analysé des œuvres évoquant les chants d’oiseaux, les imiter avec la voix ou avec des instruments.
• Mettre en place un ostinato pour accompagner une chanson.

VI. Synthèse et mise en mémoire
Une fois les vérifications et les découvertes réalisées autour de l’extrait musical travaillé, la synthèse est réalisée pour en garder une trace.
• Fiche sur l’œuvre étudiée à destination du portfolio de l’élève (compositeur, titre et contexte de l’œuvre, éléments sonores remarqués...)
• Traces des productions réalisées (enregistrements, partitions…)

VII. Evaluation
• Evaluer les connaissances et compétences travaillées et citées ci-dessus
• Observer le degré d’autonomie lors de l’analyse musicale
• Noter les arguments utilisés lors d’un avis sur un extrait nouveau

Télécharger le document au format pdf

PDF - 309.4 ko