Accueil > Le parcours artistique et culturel > Le PEAC en pratique > Présentation du PEAC > Le Parcours d’Education Artistique et Culturelle

Le Parcours d’Education Artistique et Culturelle

mardi 29 septembre 2015, par IEN EAC.

La Direction Académique des Services Départementaux de l’Education nationale du Calvados œuvre depuis plusieurs années au développement de « Parcours culturels » pour tous les élèves des écoles primaires, maternelles et élémentaires dont elle a la responsabilité.
Cette orientation départementale se trouve renforcée par la priorité gouvernementale donnée cette année à l’éducation artistique et culturelle (circulaire du 3 mai 2013), et l’instauration du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, promulgué dans la loi d’orientation et de programme pour la refondation de l’école de la République du 8 juillet 2013.

Principes : favoriser l’accès de tous à l’art et à la culture
Au cours de sa scolarité, chaque élève suit des enseignements obligatoires qui constituent l’un des fondements de son éducation artistique et culturelle ; ce fondement est souvent complété par des actions éducatives et s’enrichit d’expériences personnelles ou collectives, à l’école et en dehors de l’école : expérience sensible des pratiques, rencontre des œuvres et des artistes, investigations, initiation aux différents langages de l’art.
Le parcours d’éducation artistique et culturelle vise à mettre en cohérence, pour chaque élève, enseignements et actions éducatives, afin de les relier aux expériences personnelles, les enrichir et les diversifier, dans le respect de la liberté et des initiatives des acteurs concernés.
De la maternelle au CM2 (et au-delà, au collège, au lycée), le parcours d’éducation artistique et culturelle conjugue l’ensemble des connaissances acquises, des pratiques expérimentées et des rencontres organisées dans les domaines des arts et de la culture, dont l’histoire des arts, dans une complémentarité entre les temps scolaire, périscolaire et extra scolaire.
Ce parcours contribue pleinement à la réussite et à l’épanouissement de chaque jeune par la découverte de l’expérience esthétique et du plaisir qu’elle procure, par l’appropriation de savoirs, de compétences, de valeurs, et par le développement de sa créativité.

Mise en œuvre : une démarche partenariale et territoriale
La construction du parcours d’éducation artistique et culturelle résulte de la concertation entre les différents acteurs d’un territoire pour construire une offre éducative cohérente, et apporter une visibilité des actions conduites dans chaque école ou RPI. Le conseil des maîtres et le nouveau conseil école-collège organisent la complémentarité et la progressivité des parcours.
Dans le cadre scolaire
A l’école, au collège et au lycée, l’élève explore les six grands domaines artistiques (arts de l’espace, du langage, du quotidien, du son, du spectacle vivant, du visuel) dans leurs manifestations patrimoniales et contemporaines, populaires et savantes, nationales et internationales.
Le parcours d’éducation artistique et culturelle se fonde sur les enseignements, tout particulièrement les enseignements artistiques et l’enseignement pluridisciplinaire et transversal d’histoire des arts, propice à la construction de projets partenariaux ; il est complété par des actions éducatives, s’appuyant sur les partenariats territoriaux.
Les enseignants et équipes éducatives peuvent avoir recours à la démarche de projet, qui permet de conjuguer au mieux les trois piliers de l’éducation artistique et culturelle :
-  connaissances,
-  pratiques,
-  rencontres (avec des œuvres, des lieux, des professionnels de l’art et de la culture).
À l’école primaire et au collège, au moins une fois par cycle, il est souhaitable qu’un des grands domaines des arts et de la culture soit abordé dans le cadre d’un projet partenarial conjuguant ces trois piliers de l’éducation artistique et culturelle.

Les projets élaborés sont inscrits dans les projets d’école et dans les projets d’établissement, sous forme d’un « volet culturel » garantissant la cohérence du parcours de chaque élève, et incluant les programmations « Parcours d’éducation artistique et culturelle ».
Les équipes pédagogiques peuvent proposer une organisation privilégiant différentes formes de regroupements horaires, dans le respect d’une part des volumes horaires annuels des disciplines concernées, d’autre part des programmes d’enseignement en vigueur.
Chaque projet est présenté aux élèves. Ils sont associés aux différentes étapes de son élaboration, afin de susciter leur implication tout au long du processus (recherches documentaires, courriers aux partenaires,…).

En dehors du cadre scolaire
Le parcours d’éducation artistique et culturelle est complété par des rencontres ou des pratiques qui peuvent soit être élaborées dans le cadre d’une démarche partenariale associant structures ou acteurs culturels et milieux socioéducatifs – notamment ceux de l’éducation populaire –, soit relever d’une démarche personnelle en réponse à une offre culturelle.
Quand ces rencontres s’inscrivent dans une démarche de projet avec les acteurs socioéducatifs, leurs contenus doivent rechercher la complémentarité des trois piliers de l’éducation artistique et culturelle. Tous les champs de l’art et de la culture sont concernés : arts visuels, arts du son, arts du spectacle vivant, cinéma, musées, archives, patrimoine, architecture, livre et lecture, etc…
Lorsque sont élaborées, sur le temps scolaire, des actions éducatives conduites dans le cadre d’une démarche de projet partenarial, des rencontres visant à accroître le rayonnement de ces projets sont proposées afin de bénéficier au plus grand nombre d’enfants et de jeunes sur le temps périscolaire et le temps de loisirs voire extra-scolaire, dans le cadre du projet éducatif territorial (PEDT). Les acteurs éducatifs peuvent se saisir de cet outil pour favoriser la continuité du parcours d’éducation artistique et culturelle entre les différents temps éducatifs de l’enfant, notamment pendant les temps d’activités péri-scolaires (APS) mises en place dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires de l’école.
Pour 2014, les commémorations des guerres mondiales (dont le Débarquement de Normandie) pourront faire l’objet de projets particuliers en lien avec la culture humaniste, conduits avec le concours des différents acteurs concernés du département, en référence à la circulaire départementale du 30 septembre 2013 et au-delà .

Le suivi pour chaque élève
Chaque enfant, tout au long de sa scolarité, doit pouvoir conserver la mémoire de son parcours d’éducation artistique et culturelle, à travers un document individuel, « portfolio du parcours d’éducation artistique et culturelle », recensant toutes les actions auxquelles il a participé, sous forme papier ou numérique et situant les œuvres sur une frise chronologique.
Ce « portfolio » est conservé d’une année à l’autre. Il peut prendre des formes variées : cahier, album, ou forme dématérialisée,…Une application numérique dédiée à cet usage est en cours d’expérimentation.

Ressources
Les pages spécifiques liées au Parcours culturels des sites institutionnels (Éduscol, Académie de Caen, DSDEN Calvados, DRAC, portail interministériel de l’action culturelle) proposent des documents ressources ayant pour objectif d’aider les équipes à élaborer leurs propres projets et à concevoir les outils pédagogiques.
Un Guide pour la mise en œuvre du parcours d’éducation artistique et culturelle élaboré par le Ministère de l’éducation nationale, est téléchargeable sur le site Eduscol :
http://cache.media.education.gouv.fr/file/12_Decembre/43/1/Guide-parcours-EAC_288431.pdf

Les écoles sont invitées à participer aux dispositifs ou projets existants : parcours théâtral, danse à l’école, orchestre à l’école, école et cinéma, classes à PAC, jumelages, projet départemental Arts Visuels et Education Musicale, rencontres de chant choral…
Les équipes pourront également solliciter les conseillers pédagogiques départementaux et de circonscription pour être accompagnés dans leur démarche ou participer aux actions de formation continue, y compris en lien avec les directions des affaires culturelles sur les territoires, et les services culturels des collectivités territoriales.